Oh Tiger Mountain! music in flesh and blood

A  l’initiative de l’artiste Marseillais Mathieu Poulain, Oh Tiger Mountain! fait partie de ces projets musicaux singuliers qui sont la « raison d’être » de la musique, une relation brut avec l’instrument, la voix, une originalité et une pureté dans les compositions, une relation organique à la scène bref, de la vie « In flesh and blood » (en chair et en os). En ouverture du festival Yeah à Lourmarin, une rencontre s’imposait pour en savoir plus sur ces Tigres originaires de montagnes plutôt rock’n’roll.

Image

Entretien avec Mathieu Poulain: Qui êtes-vous ?

Oh! Tiger Mountain c’est un projet solo à la base qui a évolué sur scène vers une formule trio après avoir tourné en duo pendant deux ans. Kid Francescoli et Pedro Lopez (Los Alamos, Moondawn) m’accompagnent sur la route- je chante, je joue de la guitare, je fais les marracas, ils font le reste!. En studio je fais presque tout même si Kid et Simon Henner (Nasser, Husbands) me filent un coup de main pour la production. Nous vivons tous à Marseille où nous sommes fédérés sous la bannière du collectif Microphone Recordings, une structure pas structurée, informelle et surproductive, foyer de Husbands, Johnny Hawaii, Kid Francescoli, Moondawn, Oh! Tiger Mountain, Une Vie de Chien Rouge et Cyd Jolly Roger.

 

Image.

Comment cette aventure a-t-elle commencé?

 

Le premier EP Oh! Tiger Mountain « Hear Me Now » 2008 CDR aidé par la salle Le Moulin à Marseille, j’étais tout seul à la guitare sèche, premier live dans la foulée puis tournée partout en France.

 

 Puis ensuite, premier LP 2011, sortie Microphone Recordings/Emergence (petite structure parisienne)…

 

Pour l’instant le label c’est le notre…

Vos projets, votre actu?

Nous venons avec Oh! Tiger Mountain de sortir un EP 5 Titres disponible via Bandcamp, et un 2e album (le précedent « Sings Suzie » date de 2011) est prévu pour cet hiver

 

Pour la suite : Un clip en Septembre, un album en Novembre et l’Ep New Religion est sorti cette semaine!

 

Nous serons à Marseille le 22 juin 2013 en session sur radio Grenouille, au Festival Arts’ Boressences à Mayenne le 30 et nous repartons en tournée en Septembre.

 

Quelques liens:

 

Soundcloud: https://soundcloud.com/oh-tiger-mountain/sets/new-religion-ep/s-9S7r7

 

Bandcamp: http://ohtigermountain.bandcamp.com/

 

Youtube: http://youtu.be/TvDiuIzY3p0

 

D’autres collaborations ?

Je suis aussi très actif avec le groupe Husbands (un EP est sorti en mai) et j’accompagne Johnny Hawaii sur scène (un album à paraitre en septembre)…

Un petit questionnaire de Proust made in Eva Peel Vintage:

 

1) Si vous étiez un arbre ou un plante?

 

une fougère

 

2) Si vous étiez une capitale?

 

Je connais mal le monde

 

3) Si vous étiez un moyen de transport?

 

Un funiculaire

 

4)Si vous étiez un vêtement vintage?

 

Une paire de bottes

 

5)Si vous étiez un instrument vintage?

 

Une chambre d’écho

 

6)Si vous étiez une couleur?

 

Je triche, le blanc.

 

7)Si vous étiez un festival?

 

Primavera Porto 2013

 

8)Si vous étiez un roman?

 

Un recueil de nouvelles de Flannery O’Connor, Raymond Carver ou Poe, j’aime les nouvelles.

 

9)Si vous étiez un film?

 

The Wicker Man de Robin Hardy

 

10)Si vous étiez une compilation?
http://www.mixcloud.com/ghostforestcatrave/here-is-always-somewhere-else/

ImageVos influences majeures?

 Lee Perry et Lee Hazelwood… et j’ai déjà réalisé ma carte blanche de rêve: Jouer Sister Ray du Velvet Underground toute une soirée sur scène avec 12 musiciens!

 


Nathalie Coste, glamour Lady

Image

Brune, espiègle, chic, souriante en un mot, méditerranéenne, Nathalie Coste est une créatrice installée à Marseille où elle exerce ses talents depuis plusieurs années. Son travail s’inspire essentiellement du Vintage, un style qu’elle affectionne depuis l’âge de 14 ans où elle a commencé à chiner au marché d’Aix en Provence dont elle est originaire. Se décrivant elle-même ‘comme un ovni’ parmi la bonne société aixoise de son adolescence, Nathalie commence donc dès son plus jeune âge à inventer des tenues au départ vendu principalement aux copines et connaissances avant de se lancer sur le net où elle a désormais un site dédié à ses différentes créations.

Image

« J’ai fait mon premier costume de scène à l’âge de 18 ans mais avant m^me d’intégrer Esmod ou les Beaux-Arts, je réalisais déjà des tenues originales pour habiller mes amies qui sortaient danser dans les clubs. En ce moment, je fais des tenues pour une artiste burlesque, notamment une série de robes 50’s pour ses dates durant l’été, je me régale ».

Image

Créatrice en perpétuel renouvellement, on enferme pas Nathalie Costes dans un carcan, ni un corset quand bien même la lingerie est une forte source d’inspiration pour son travail : en témoigne une série de ravissantes petites culottes en soie taillé dans des foulards ou encore des ensembles caraco, nuisette ou soutien-gorge, digne de baby doll du XXIé siècle.

Image

Outre des collections saisonnières en un nombre limité d’exemplaires, robes féminines, tops glamour, combinaisons et autres silhouettes inspirée des tenues Vintage qu’elle affectionne, Nathalie s’attache beaucoup aux matériaux, allant jusqu’à utiliser des tissus anciens pour rendre ses silhouettes uniques autant que sophistiquées. Pour la lingerie, ce seront de petits boutons, des fermoirs, du tissu de gaine, de la dentelle vintage, bref toute une série de détails qui rendent ses pièce uniques autant que raffinées. Nathalie, qui se décrit comme un artisan possède une Singer toujours prête à l’emploi dans son vaste atelier marseillais où elle stocke également des pièces chinés ici et là au hasard des vides greniers. Le jour de notre venue, il lui reste quelques tailleurs Courrèges, des chemisiers, un tailleur Couture bleu marine sur mesure composé d’une robe chasuble et d’une superbe veste en tweed et cuir et une impressionnante collection de foulards signé Jean Patou, Céline ou Chanel.

Image

« Je continue à chiner parallèlement à mon travail de création et je vais bientôt mettre en ligne mes pièces dans un espace en ligne dédié spécialement au Vintage » déclare-t-elle, toujours en quête d’idées nouvelles. Nathalie participe à des salons Vintage, dessine des t-shirts mais organise également des ateliers jeune public autour du motif et du dessin.

http://www.nathaliecoste.com/
https://www.etsy.com/listing/104702566/corset-gaine-a-jaretelles-pierette-by
http://nedyoutonight.com/


Lollipop Happening Record Store-Marseille

lollipop t-shirt

Marseille

Lollipop Music Store

A deux pas du cours Julien, Lollipop est un shop pas comme les autres à mi-chemin entre disquaire, espace d’exposition, mini-salle de concert et convivialité d’un café. Ouvert en 2006 par deux passionnés de musique indie, Lollipop propose une sélection de vinyls & Cds classé par genre (New wave, Krautrock, Surf, Garage rock, Folk, Punk, Electro…) offrant aussi bien des occasions que les dernières signatures des labels actuels. Lollipop, c’est aussi un label qui supporte les projets indépendants et organise régulièrement des Apéros décalés ou des concerts. Au hasard de notre pérégrination dans leurs bacs, quelques rarities cosmiques, un projet oublié de David Sylvian mais aussi des galettes signé Born Bad ou une compilation de Northern Soul, bref, une vraie boutique de connaisseurs mais  avec une sélection assez large pour satisfaire un public au goût éclectique et pointu. Ajoutez-y une sélection d’ouvrages sur les mouvements musicaux et les artistes underground, des DVDs trié sur le volet et des portants de t-shirts et de vêtements et vous aurez une idée à peu près exacte du lieu. Outre son activité commerciale, Lollipop organise aussi bien des showcases que des expositions temporaires. Pour vous donner un exemple, le mois prochain un DJ japonais va proposer une dégustation de mets sucrés et salé accompagné d’une sélection musicale inédite,  puis ce sera le live du duo Jesus is my girlfriend « aux compositions sombres, romantiques et minimales » indique le flyer , bref, vous l’aurez compris, Lollipop est un lieu où la musique vit pas seulement à travers la vente de disques mais aussi par la rencontre et le happening. Cela vaut une visite virtuelle ou réelle si vous êtes de passage à Marseille.

www.lollipopmusicstore.fr/

Horaires: Lundi 14h-19h/Mardi-mercredi 11h-19h-Jeudi/Sam 11h-20h

Adresse: 2 Bd Théodore Turner

13006 Marseille

Bacs Lollipop

Marseille is rocking part V

Lollipop Music store

Nearby the legendary hang out Cours Julien, Lollipop is an unusual shop somewhere in between a record-shop, an exhibition space, a concert venue and a coffee shop. Opened in 2006 by two indie amateurs, Lollipop offers a great selection of vynils& cds classified in different genres. (New wave, surf music, Krautrock, Folk, Punk or electro) , you can find second hand but also the last signatures of current record label. When lookig trough their shelves, we found a few cosmic rarities, a forgotten David Sylvian project along with John Hassel, but also french rock r a nothern soul compilation. In a few words, a real shop for connoisseurs but with an eclectic tastes. Moreover, you can find a  serie of books about underground music, some Dvds and a selection of t-shirts  and clothing which gives you a rather precise vision of the place.

Beyond its commercial activity, Lollipop is organizing showcases and temporary exhibition. The following month a japanes Dj is programmed offering not only japanese food but an exotic selection of music. The week after, an indie band Jesus is my girlfriend will offer its dark, romantic and minimalistic vision of music, well, let’s say that Lollipo is a place where you share music many different ways. Worth a visit, be it virtual or real.

Website: www.lollipopmusicstore.fr/

Opening hours: Monday 14h-19h/Tuesday-wednesday 11h-19h-Thursday/Sat 11h-20h

Adress: 2 Bd Théodore Turner

13006 Marseille (nearby Cours Lieutaud) Metro station Cours Julien

Vynils

 


Marseille is rocking part III-Relatif Yann

Portrait : RELATIF YANN

Relatif Yann, personnage multicarte de la scène musicale phocéenne, il vient de lancer avec ses acolytes un label, « La Dame Noire »-assorti au lieu du même nom sur le Cours Julien à Marseille. C’est surtout un activiste de longue date sur la scène musicale, à la fois Dj, organisateur de soirée-de festival et animateur sur Radio Grenouille, une rencontre s’imposait.

Quand as-tu commencé à t’intéresser à la musique et quel a été le premier disque déclencheur ?

Sincèrement et sans faire le dinosaure, à douze ans j ai récupéré par hasard une cassette où il y avait d’un côté « Seventeen seconds » de The Cure et de l’autre « First and Last and Always »…quelque chose m’a pris direct-je devais déjà aller mal à l époque…

Quel a été ton premier engouement en live, un concert, un Dj set ?

Tout simplement le premier vrai live auquel je suis allé : Noir Désir…chaleur, sueur, saturation et percussion.

Quand as-tu décidé de travailler dans le secteur musical plutôt que dans la vente de cuisine en inox ou la comptabilité ?

En fait en 1994 à Aix avec mes colloc, nous avons commencé à organiser des soirées sous le nom de Groove Squad qui mêlaient tout ce que l’on aimait : punk rock, Rap et les début pour nous de la techno…juste après le passage des Spiral Tribe à Aix qui venaient de laisser des traces indélébiles. On a tout de suite vu que ça déplacait beaucoup de monde, donc j’ai vite choisi entre la fac et être payé pour organiser des soirées et boire des verres…

Décris-nous ton parcours en quelques grandes lignes

Après ces « Groove squad », on a très vite crée BIOMIX avec Fred Berthet, Marc Housson, Pierre Vignes , Raph Sage et Mogule. Cétait des soirées qui se déroulaient dans des lieux atypiques (Château, Bâteau, Iles du frioul…)  et uniquement électroniques. En 2000 j ai commencé à faire une émission sur Radio Grenouille avec Fred Berthet, « Sélections Naturelles » qui existe toujours. En 2003 avec Biomix, nous avons crée le Festival Territoires Electroniques à la Fondation Vasarely à en collaboration étroite avec Warp

(la première éditions s ‘appelait « Warp à Vasarely » ), jusqu’à ce que ça devienne Seconde Nature en 2008- que j ai quitté en 2010. En 2005 avec Phred Noir, j’ai également crée le duo Non è Possibilé qui nous a amené jusqu’à la Dame Noir aujourd’hui (avec Hugo Jurado). Enfin, depuis 2005 je travaille pour Radio grenouille en étant en charge des évents festifs de la radio.

Quelle a été la première soirée où tu as jouée, que tu as organisé ?

Dans un lieu qui s appelait « L’Oreille cassée » à Aix en Provence

Ta première organisation de festival ?

Warp à Vasarely en 2003

Ton premier investissement d’un lieu ?

le domaine de Tournon pour une soirée que l on avait appelé « fraicheur de vivre » avec Biomix.

Vous avez décidé de créer un label « La Dame Noire records », qu’est-ce qui a déterminé une pareille envie dans le difficile contexte du disque actuel ?

Avoir un nouveau jouet et produire des artistes que l’on respecte pour pouvoir faire les malins en soirée.

Ton pire souvenir de soirée, de live, de festival…..

Perdre beaucoup d’argent avec Biomix lors d’une soirée 2020 vision organisée à la friche en 2001, avec une salle blindée et extasiée…mais les éternels et fameux « faux organisateurs, faux ingé son et faux musiciens » de 3h du mat qui te donnent des conseils arnaques parce qu’ils sont à fond, en se prenant pour des « lumières » jusqu’à la descente.

Ton meilleur souvenir de soirées, de concert, de festival…

Metro Area live à l’aquaplaning en 2001 et Dinosaur jr en 97 au festival Lowlands près d’Amsterdam.

Qu’est-ce que tu souhaites au secteur de la musique en 2011 ?

Bonne chance

Les cinq disques ou albums qui ne quittent pas ton bac ?

The Streets  « original pirate matérial »  ( Locked on )

Alan Parson Project   « eye inthe sky »   ( Arista records )

Sisters Sledge  « thinking of you »   ( cotillion )

DIY    « Hothead ep »   ( Warp 33 )

Playgroup « number one » blackstrobe instrumental  ( Nuphonic )

10/Qu’aurais-tu fait d’autre si tu n’avais pas travaillé dans ce secteur ?

J’aurai sans doute sauvé Willy….


Marseille is Rocking

Marseille is Rocking !

Vous pensiez tous naïvement que le rock indé, la soul fiévreuse, le rythm’n’blues et les mélanges épicés étaient réservé aux salles de concerts d’outre-manche, voire aux festivals bretons toujours à la pointe, aux salles de la capitale, du Havre, de Rouen ou autres Eurockéens de tout poil?,  il est vrai que la Manche n’arrive pas jusqu’au Vieux Port, que les calanques ne débordent pas forcément de vieux Vespas garés sur les bas-côtés et pourtant comme partout ailleurs, quelques activistes s’échinent à faire vibrer leur ville, une association de malfaiteurs hautement recommandable qu’on a décidé d’interviewer prochainement sur ce blog, organisateurs de soirées, Djs, journalistes, animateur de radio : Very Mercenary  ressemble un peu à ça– descriptif ci-dessous en attendant quelques infos de première main par diverses plumes ou photographes du Gang.

Association de malfaiteurs, gang des postiches, Village People de sous-préfectures, Very Mercenary est un collectif masqué à géométrie variable armé de balles sonores en tout genres qui réunit des mélomanes à la gâchette bien huilée. Lesquels, au lieu de tailler le set chacun de leur côté, ont mis en commun leurs munitions pour multiplier les forfaits musicaux sans jamais emprunter la voie du mono tempo. (citation Lovespots-le guide du bon plan à Marseille)

Raphael Degoix-Messant dit R*A*F, programmateur au Bar rock le Duke, sur les soirées Wildcards au Trolley, animateur de l’émission Rock steady Go, Dj moustachu et gentleman cambrioleur des meilleurs sélections rock & rythm’n’blues, Val Marquet aka Alcaline, journaliste, bloggeuse émérite (Dzzing.com et MyLittleMarseille entre autres), Eyes Scream, ex-photographe touche à tout reconverti dans le culte du oldies but goodies mais surfant aussi sur la tendance, bref, de l’exigence et du pointu sans pour autant délaisser les Good Vibrations, tels sont nos Mercenaires phocéens, deux d’entre eux seront en visite à Paris au Pin Up samedi 19/02.

Alcaline / Dj & journaliste/Bloggeuse : http://dzzing.wordpress.com/

Raphaël Degoix-Messand
Le Duke, Bistrot Moderne.
www.myspace.com/poptromatiqmusiq

Midi, Steady, Go! Un jeudi sur deux de midi à 13 heure sur Radio Grenouille 88.8 fm ou www.grenouille888.org

Thomas B/  aka Eyes Scream DJ/organisateur  www.facebook.com/eye sream

Flyer Pin Up