FoxDen, a new Vintage shop in Montmartre District

Image

Hidden in a little street nearby the famous Marché St Pierre, Foxden is a new vintage shop whose little sister, By Flowers is situated a few blocks away rue des Martyrs. We’re talking here about genuine rags, and pure vintage clothing with a mixed selection for men and women. Foxden is something of a rag bag where one can find almost any kind of items, with all sorts of jackets (suede, leather, cotton) coats, sweaters but also shoes and accessories. From an 80’s glitter dress up to a pair of high heel boots or fair isle jumpers. It is necessary to rummage through the shelves in order to find interesting goods. On the day of our visit, an elegant sailor jacket, red leather boots…it is necessary to visit the shop regularly since they make a weekly restocking and get a lot of new pieces, be it bags, shoes or even scarves. Prices are very affordable and one can find real bargains at this shop whose sign is nothing else but a stuffed Fox, worth a visit….

Image

 

FoxDen

5, rue Pierre Picard

75018 Paris

M°Anvers 

Publicités

People are strange, shop Vintage & magazine culturel

Imageshop, vintage, lyon, clothes 

C’est en plein centre ville de Lyon qu’on croise People are strange au détour d’une rue qui monte sur la place Croix-Paquet. Au départ arrêté par une paire de Derby masculine dans la vitrine, on pénètre dans la boutique et on se laisse aller à des portants plutôt estivaux (on en en mai), tunique en éponge, maillot gaine, espadrille et chaussures compensées Vintage mais aussi de jolies pièces, un body Guy Laroche en éponge, plusieurs paires de chaussures griffées en bon état (Prada, Jourdan)L’interêt de ce shop semble résider avant tout dans la diversité de l’offre, peu de pièces chères même si des vêtements sélectionné avec soin, on est ici dans endroit où la propriétaire veut faire plaisir. Derrière, un petit atelier de couture et une machine, pour faire des robes ou retailler des vêtements, on ne sait pas trop…le choix va des   coupes 60’s a nos jours, dans un display agréable, ces gens là ne sont pas si strange….

Image

 

People are strange

3, place Croix-Paquet

69001 Lyon

http://www.peoplearestrange.net 


Wizette, une fondue de Mode à la Moulinette Vintage

ImageStand Wizcora– Wonder Vintage Market -Le 104 Paris 19é

D’origine Corse et basée dans le sud près d’Aubagne. Marie dite aussi Wizcora ou Wizette, douée pour le travail manuel commence par travailler l’argent et les pierres-semies précieuses à ses heures perdues ou pour des commandes. C’est tout naturellement qu’elle en vient à la couture pour «réparer» au départ puis restaurer les objets qu’elle déniche. Après une expérience professionnelle dans le spectacle, cette passionnée de mode depuis près de 20 ans se prend de passion pour le style 60’s & 70’s en visitant un salon vintage spécialisé. Cette révélation la pousse à s’inscrire en tant que particulier d’abord pour vider son dressing puis pour chiner d’autres pièces de collection. Après avoir acquise fin 80/ début 90, sa première pièce iconique, la robe en Rhodoide de Paco Rabanne, Wizette devient une véritable addict et ne lâche plus les portants.

Image

Entretien

Qu’est-ce qui t’a amené à développer ta collection ?

Déjà fan de Barbarella, Emma Peel, Twiggy, j’ai toujours porté des mini-jupes et des bottes hautes. J’aime aussi le vinyl et le cuir, c’est donc assez vite que j’ai fait la connaissance des créations Courrèges. Au fur et à mesure de mes rencontres avec des passionnés, j’ai acquis d’autres pièces collector. Voilà maintenant une vingtaine d’années que je trouve des trésors pour moi et 5 ans que je déniche des merveilles à faire partager.

2/Pourquoi avoir choisi la période  60-70 et les couturiers de cette époque?

Je suis née en 69 et ma soeur ainée portait des mini jupe, des robes trapèzes, des bottes hautes, des dos nus… je pense que c’est elle qui m’a influencé sur cette période car j’avais plutôt le look punk quand j’étais ado. L’autre raison c’est ce foisonnement d’idée dans la mode. Aussi bien dans les matières, les coupes que dans la façon de se vêtir. Tout est plus fun, coloré, gai quoi! Et tellement féminin…

3/D’après toi, qu’est-ce qui définit un vêtement élégant?

Le vêtement, quel qu’il soit n’est rien sans la personne qui l’arbore. Pour moi l’élégance c’est avant tout une façon d’être.

Je dirais qu’un vêtement est élégant s’il est sobre. Que ce soit dans la coupe ou la matière. Tout est dans le détail ‘invisible’: Un bouton de nacre, une manche raglan, une doublure à soufflet, une dentelle perlée… Mais je préfère l’allure à l’élégance car elle permet à chacun d’être unique!

Que voudriez-vous faire avec ces vêtements si vous pouviez réaliser un rêve?

Sans hésiter: avoir une pièce immense dédiée à ma collection! Chaque article sur un mannequin! Et je pourrais les admirer à loisir allongée sur un fauteuil dessiné par Le Corbusier entourée de boules à facettes et de Lava lamp…

De bons conseils à donner aux chineuses d’aujourd’hui

Ne pas se précipiter pour un coup de coeur. Vérifier soigneusement les coutures, les doublures, fermetures… Regarder le vêtement en pleine lumière si possible car parfois on ne distingue pas certaines tâches indélébiles. Préférer les marques bien entendu car on est quasi-sûre de tomber sur un super vêtement à moindre frais. Enfin, ne pas hésiter à se rendre souvent dans les friperies car le réassort y est fréquent.

Image

Quels sont les lieux et endroits sur le net où trouver tes vêtements ?.

Je ne travaille que sur les salons spécialisés mais je reçois à mon atelier pour des rdv privés ou des ventes ponctuelles. Depuis 2011, j’ai monté  un site de vente en ligne d’articles Vintage-collector. Je fais également de la location pour les shootings photos ou les tournages (ciné/ pub…)

Site  http://www.wizette.com/

Page face book  http://www.facebook.com/wizettebis

Prochaines actus :

Les 13 et 14 avril à Lyon pour le «Grand marché de la mode Vintage» qui se déroulera à la halle Tony Garnier.  (Avec interview filmée pour l’émission «des racines et des ailes» qui sera diffusée en juin!!!)


Elodie Froc Lusson, de la Chine aux Collections Vintage….

ELODIE FROC LUSSON, portrait d’une collectionneuse

portraitelodie

Elodie en blouson de vynil noir signé Courrèges

EvaDeck2

Système Elipson & Eva Peel on the decks  lors de la première édition des Collections Vintage en 2012

C’est en fouillant sur le net pour trouver une robe Cardin ou Courrèges que nous sommes tombés sur Elodie Froc-Lusson, une passionnée du vêtement 60’s et 70’s griffé qui organise désormais « les Collections Vintage », un rendez-vous  qui se tient pour l’instant à l’Hôtel du Louvre durant la semaine de la Mode.

Rencontre avec cette chineuse de longue date dont le prochain évènement aura lieu le 26 et 27 Février 2013 prochain dans les salons de l’Hôtel du Louvre à Paris.

Elodie, qu’est-ce qui vous a poussé à collectionner / vendre des vêtements Vintage ?
J’ai toujours aimé les tissus (avec une grand mère couturière, cela peut se comprendre. En plus elle s’appelait Solange) et aimé chiner. Assez vite, j’ai acheté des vêtements parce que je les trouvais beaux, une belle coupe, un tissu qui se tient, un bel imprimé… et cela me faisait rêver. Toujours de l’ancien car je trouve que la qualité du tissu est formidable et que j’admire le travail cousu main. J’ai donc amassé des pièces “vintage” par goût, surtout du Courrèges. Après des années de juriste et des enfants, j’ai décidé d’avoir un métier qui me passionnait : vendre et chiner des vêtements anciens que j’aime, toujours et encore, parce que je pars du principe qu’on ne fait bien que ce que l’on aime !

Pourquoi avoir choisi cette période et ces couturiers précisément ?
J’ai choisi de proposer en priorité des vêtements des années 60-70 car c’est pour moi une période “heureuse” alliant innovation et modernisme. J’aime les mini-jupes, le vinyle, les bottes… J’aime les vêtements d’André Courrrèges qui sont un condensé de tout cela, mais aussi Cardin, Céline…

Qu’est-ce qui pour vous définit un vêtement élégant ?
L’élégance est la base de tout le style pour moi. Un vêtement élégant est un vêtement bien porté mais intrinsèquement, un vêtement élégant donne de l’allure, une ligne pure, un tombé merveilleux… Un profil qui colle à la personne, et pour moi, cela tient autant à la qualité du tissu qu’au tombé de la coupe.

Que voudriez-vous faire avec ses vêtements si vous pouviez réaliser un rêve ?
J’ai plus l’âme d’une collectionneuse que d’une vendeuse et je rêve d’un mecène qui me permettrait d’ouvrir un lieu dédié au vintage à Paris, un lieu alliant exposition permanente de mode, boutiques spécialisées et restauration. Un lieu ou l’on pourrait admirer de belles robes et en discuter autour d’un verre, toute l’année… LE RÊVE !

De bons conseils à donner aux chineuses ?
Continuez à chercher ce que vous aimez, ne tenez pas compte des modes. Faites bien attention à l’état de conservation de l’article car un vêtement trop mité par exemple ou une paire de chaussures trop usée ne vous fera pas long feu. La laine et le cuir vieillissent difficilement ! Continuez à garder vos spots de chine secrets, pour avoir toujours le coeur qui bat à chaque nouvelle trouvaille et portez vos vêtements Vintage, ils n’appartiennent qu’à vous!!

Retrouvez les vêtements chinés par Elodie  et + d’infos : http://www.lescollectionsvintage.com

fhardyElody

L’inoubliable Françoise Hardy, icône musicale et fashion des 60’s

Podcast French Pop by Eva Peel et 70’s vibrations en écoute lors des prochaines Collections Vintage sur Ipod.


Vintage Desire -chic et pas cher

Chapeaux  Vintage Desire

Chapeaux Vintage Desire

Situé au bout de la rue Yvonne le Tac, non loin de la Place des Abbesses, cette fripe du 18é qui a une soeur rue des Rosiers dans le Marais propose une bonne sélection a prix plutôt doux de vêtements et d’accessoires de seconde main trié avec art. En revanche, ce n’est pas dans ce shop que vous trouverez de la griffe, ici pas de sac Dior ou de souliers Jourdan, non, plutôt des toques et des casquettes, des boots et des trotters en bon état à prix doux et une bonne sélection de fourrures, manteaux, chemises et autres gros pulls de type autrichiens ou allemands. Tout en longueur, c’est le type de shop dans lequel il faut passer du temps pour trouver chaussure à son pied mais le jeu en vaut la chandelle car les prix sont vraiment abordables, on y trouvera une veste astrakan et vison pour moins de 80 euros, des boots 60’s a 35 euros et une série de jolis foulards en soie vraiment raisonnables. Belle sélection de chapkas et autres galures en ce mois de décembre.

Vintage Desire, c’est d’abord se faire plaisir à moindre coût, il faut y passer régulièrement pour connaître les arrivages de marchandise, seul bémol, la musique latino tonitruante qui fatigue les oreilles sensibles le jour de notre passage.

DesirVintage1

Vintage Desire

28 rue Yvonne le Tac et 32 rue des Rosiers

750018 Paris

Tel 01 42 57 96 56


OMAYA VINTAGE des sixties aux 80’s

Omaya Display

Clothes selection Omaya

Une petite boutique dans la rue Jean-Pierre Timbaud où l’accueil est toujours agréable et une sélection régulièrement remise à jour de fripes triés sur le volet, c’est l’angle d’attaque d’Omaya qui propose aussi quelques vêtements retravaillé -notamment des vestes épaulées bien coupé, et surtout une très bonne sélection de bottes et de sacs de voyage. L’ambiance est assez rock’n’roll musicalement parlant mais visuellement, on trouve également un beau display et toujours des pièces qu’il faut fouiner au fond de la boutique pour trouver la perle qui va permettre de rendre votre garde-robe un peu différente des autres. Une autre boutique sur la rue St Martin pour les amateurs et également un site web où retrouver les pièces signé Omaya pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer sur Paris. Si vous êtes de passage dans le 11é pour une virée shopping, ne loupez pas cette enseigne sympathique.

Omaya Jacket

Omaya customized jacket

Omaya Vintage

24 rue JP Timbaud-75011 Paris- et 55 rue du Faubourg St Martin-75010 Paris

http://www.omaya-vintage.com