Heartbeat, at the Heart of Bastille District

 

Image Situated near all the record shops of the Bastille district, Heartbeat maybe a newcomer in the neighbourhood but it is an old school record shop. Don’t expect to find here the latest releases of electro labels, rather the selection of a passionate. If you push the door, the there will sure be a warm welcome from Melik, which will encourage you to dig into the record racks. The selection is wide: soul, jazz, hip hop, film soundtracks, disco, and a bit of electro or new wave. On our first visit on record day, there is a big discussion about sampling with a Hip Hop Dj who is visiting the shop.  I immediately go to the decks with a selection of disco ep’s-although the section dedicated to italo and space disco is really scarce, still, I find a few affordable disco ep’s including a great dub from Blondie’s Heart of glass and a few other rarities. I hesitate in buying Jezebel spirit a rather expensive ep from David Byrne and Brian Eno’s « My Life in the Bush of ghosts », I come back after a week of hesitation and buy the record. Melik, the shop owner is on his way to Belgium to attend a record convention and visit some private collection. Well, he recognizes me and I come back home with a gift, a strange track on a Lord of the New Church ep, something that sounds like an old Clash record that would suit perfectly on an Andrew Weatherall set. Heartbeat is definitely full of surprises…

Heartbeat

26 rue Godefroy Cavaignac

75011 Paris

Tube: Charonne L9

+33 951 65 92 08

info@heartbeat.com

website under construction: http://www.heartbeatvinyl.com


Heartbeat, au coeur de la Bastille….

 

ImageSitué non loin des disquaires de la rue Keller, Heartbeat est un nouveau shop  ‘a l’ancienne’, n’espérez pas trouver ici les dernières releases electro des labels internationaux, mais plutôt la sélection d’un passionné qui chine du disque comme d’autres des vêtements et du mobilier en furetant et en suivant son instinct. En poussant la porte, l’accueil est chaleureux et invite à la flânerie…des bacs bien remplis de la soul, des B.O de films, du jazz, de la funk, un album de Telex et du disco :).

Mélik se fait un plaisir de vous faire écouter les perles du shop, ce jour là, un Dj hip hop est de passage (c’est disquaire day) et la discussion part bien sûr sur le sampling et donne lieu à d’intéressantes écoutes, cela me donne l’occasion d’aller faire un tour sur la platine vinyle pour écouter quelques maxis italo: même si ce n’est pas la spécialité de la maison…. on tombe au détour d’une écoute sur une rareté, un titre sorti par Brian Eno & David Byrne en maxi, Jezebel Spirit, j’hésite à l’acheter attiré par du disco bien vintage à des prix accessibles, résultat, 4 maxis et un album dont un dub du Heart of Glass de Blondie. Huit jours pour me demander si j’achète cette pièce un peu plus cher, après quelques hésitations, je reviens la semaine suivante et retrouve les conseils avisés de notre ami. Bilan, j’ai certes lâché quelques euros, mais hérité d’un maxi des Lords of the New church en cadeau, avec, qui plus est, une face B bizarre sorte d’hymne clashien  qu’on verrait bien figurer dans un set de Weatherall. L’avantage d’Heartbeat, du conseil, un vrai chineur et des prix accessibles, un conseil, allez y jeter une oreille, vous ne le regretterez pas. 

Heartbeat

26, rue Godefroy de Cavaignac

75011 Paris

(33) 951659208

info@heartbeatvynil.com 

Website (under construction): http://www.heartbeatvinyl 

 


Nationale 7-Disquaire Indé vs Chineur de mobilier

Image

C’est a deux pas de la rue du Faubourg Poissonnière que s’est ouvert Nationale 7, un shop inhabituel à mi-chemin entre le disquaire indépendant et une boutique de meubles design. Normal, ils sont deux: Franck Pompidor de Ground Zero et Max, un chineur spécialisé dans les meubles 50’s & 60’s a s’être associé pour ouvrir ce lieu où l’on pourra aussi bien acheter des vinyles récents ou anciens que s’allonger dans une chauffeuse 50’s ou se faire dessiner une table sur mesure. Pour les aficionados du vinyle, la sélection est plutôt d’obédience rock indé, si on trouve essentiellement du neuf, il y a également quelques rééditions et une petite sélection de disques Vintage. En fouillant dans les bacs, on trouve du Krautrock, des groupes de pop 60’s anglaises et américaines, de la cold wave, du post-punk ou encore des sorties récentes. Côté mobilier, on reste dans un goût épuré plutôt 50’s et 60’s qui ravira les amateurs. Il est possible également de faire des commandes ou des recherches dans les styles en pré-cité. En dernier lieu, on trouve aussi pour la somme de 329 euros, les superbes platines Pro-ject à la fabrication irréprochable, en un mot, vous aussi vous devriez aller faire un tour chez Nationale 7. Le magasin participe également à Disquaire Day programmé fin avril à Paris.

Image

Nationale 7

114 rue du Fbg Poissonnière

75010 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11:30 à 19:30

http://www.nationale7paris.com

tel: 09 83 20 84 42

Nationale 7-Indie record shop versus Vintage furnitures

Nationale7

Situated nearby the rue du Faubourg Poissonière, in Paris 10th district, Nationale 7 has initiated and unusual concept mixing a record store and vintage furniture shop. Don’t be surprised, Franck Pompidor is a musician who also works for Ground Zero record shop and and his friend Max is a 50’s & 60’s design bargain hunter. These two have opened a place where you can find recent vynils,  as well as 50’s and 60’s furnitures. For vynil amateurs, the selection is mostly indie rock  with some re-edits and a few Vintage releases. In the shelves you will find 60’s pop, krautrock but also cold wave, post-punk and more recent releases. Last but not least,  Pro-ject Design turntables are to be find for 329 euros. Nationale 7 worth a visit…

Pro-ject deck

Nationale 7

114 rue du Fbg Poissonnière

75010 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11:30 à 19:30

http://www.nationale7paris.com

tel: 09 83 20 84 42


Wizette, une fondue de Mode à la Moulinette Vintage

ImageStand Wizcora– Wonder Vintage Market -Le 104 Paris 19é

D’origine Corse et basée dans le sud près d’Aubagne. Marie dite aussi Wizcora ou Wizette, douée pour le travail manuel commence par travailler l’argent et les pierres-semies précieuses à ses heures perdues ou pour des commandes. C’est tout naturellement qu’elle en vient à la couture pour «réparer» au départ puis restaurer les objets qu’elle déniche. Après une expérience professionnelle dans le spectacle, cette passionnée de mode depuis près de 20 ans se prend de passion pour le style 60’s & 70’s en visitant un salon vintage spécialisé. Cette révélation la pousse à s’inscrire en tant que particulier d’abord pour vider son dressing puis pour chiner d’autres pièces de collection. Après avoir acquise fin 80/ début 90, sa première pièce iconique, la robe en Rhodoide de Paco Rabanne, Wizette devient une véritable addict et ne lâche plus les portants.

Image

Entretien

Qu’est-ce qui t’a amené à développer ta collection ?

Déjà fan de Barbarella, Emma Peel, Twiggy, j’ai toujours porté des mini-jupes et des bottes hautes. J’aime aussi le vinyl et le cuir, c’est donc assez vite que j’ai fait la connaissance des créations Courrèges. Au fur et à mesure de mes rencontres avec des passionnés, j’ai acquis d’autres pièces collector. Voilà maintenant une vingtaine d’années que je trouve des trésors pour moi et 5 ans que je déniche des merveilles à faire partager.

2/Pourquoi avoir choisi la période  60-70 et les couturiers de cette époque?

Je suis née en 69 et ma soeur ainée portait des mini jupe, des robes trapèzes, des bottes hautes, des dos nus… je pense que c’est elle qui m’a influencé sur cette période car j’avais plutôt le look punk quand j’étais ado. L’autre raison c’est ce foisonnement d’idée dans la mode. Aussi bien dans les matières, les coupes que dans la façon de se vêtir. Tout est plus fun, coloré, gai quoi! Et tellement féminin…

3/D’après toi, qu’est-ce qui définit un vêtement élégant?

Le vêtement, quel qu’il soit n’est rien sans la personne qui l’arbore. Pour moi l’élégance c’est avant tout une façon d’être.

Je dirais qu’un vêtement est élégant s’il est sobre. Que ce soit dans la coupe ou la matière. Tout est dans le détail ‘invisible’: Un bouton de nacre, une manche raglan, une doublure à soufflet, une dentelle perlée… Mais je préfère l’allure à l’élégance car elle permet à chacun d’être unique!

Que voudriez-vous faire avec ces vêtements si vous pouviez réaliser un rêve?

Sans hésiter: avoir une pièce immense dédiée à ma collection! Chaque article sur un mannequin! Et je pourrais les admirer à loisir allongée sur un fauteuil dessiné par Le Corbusier entourée de boules à facettes et de Lava lamp…

De bons conseils à donner aux chineuses d’aujourd’hui

Ne pas se précipiter pour un coup de coeur. Vérifier soigneusement les coutures, les doublures, fermetures… Regarder le vêtement en pleine lumière si possible car parfois on ne distingue pas certaines tâches indélébiles. Préférer les marques bien entendu car on est quasi-sûre de tomber sur un super vêtement à moindre frais. Enfin, ne pas hésiter à se rendre souvent dans les friperies car le réassort y est fréquent.

Image

Quels sont les lieux et endroits sur le net où trouver tes vêtements ?.

Je ne travaille que sur les salons spécialisés mais je reçois à mon atelier pour des rdv privés ou des ventes ponctuelles. Depuis 2011, j’ai monté  un site de vente en ligne d’articles Vintage-collector. Je fais également de la location pour les shootings photos ou les tournages (ciné/ pub…)

Site  http://www.wizette.com/

Page face book  http://www.facebook.com/wizettebis

Prochaines actus :

Les 13 et 14 avril à Lyon pour le «Grand marché de la mode Vintage» qui se déroulera à la halle Tony Garnier.  (Avec interview filmée pour l’émission «des racines et des ailes» qui sera diffusée en juin!!!)


Le Marché Rétro, c’est vraiment Trop….

Image

Installé depuis deux ans dans le Quartier de la rue Oberkampf, le Marché Rétro est sans doute un des salons consacré au Vintage les plus conviviaux de la capitale. A taille humaine, dans un Loft de 300 M2, quelques exposants triés sur le volet viennent proposer vêtements Vintage, mobilier, accessoires, et même un corner de vynils. Fondé par Yan Durand Lancien, originaire du sud de la France où il démarre dans la Fripe chez Pepone à Montpellier une des enseignes légendaires du métier, le Marché Rétro s’est imposé en 18 éditions parisiennes comme un modèle du genre. Après travaillé dans le prêt-à-porter de luxe masculin et écumé lui-même nombre de salons de la capitale consacré au Vintage, Yan décide de créer le Marché Rétro, en opérant une sélection d’exposants qui varie selon les éditions mais conserve toujours un aspect qualitatif. Au-delà, de cette activité, Yan aidé de son comparse Paul  a ouvert une boutique Vintage où l’on retrouve l’exigence de la sélection du Marché Rétro: le jour de notre passage à la fin de l’hiver un magnifique renard blanc, plusieurs robes 60’s en bon état, mais aussi une jolie sélection de chaussures. Toujours en train de chiner, la Boutique Rétro Chic propose donc un réassort fréquent de pièces originales et qualitatives été comme hiver, il ne faut donc pas hésiter à pousser la porte, vous y trouverez très certainement une pièce à vôtre goût.

Image

Pour retrouver toutes les infos sur les prochains Marché Rétro:

http:/lemarcheretro.blogspot.com

Image

Retro Chic

Vêtements & Accessoires Vintage

57 rue Condorcet-75009 Paris

Tel : 06 17 93 03 64


MéliMélodie-Disquaire à l’ancienne

Méli-Mélodie.jpg

Trouver un bon disquaire, c’est comme trouver un bon disque, une source de joie immédiate….c’est en cherchant une boutique de vêtement Vintage (situé juste à côté) que nous sommes tombés sur MéliMélodie, un shop qui ressemble à un bric à brac de collectionneur mais où la sélection de Jerôme, le patron du lieu, a de quoi mettre l’eau à la bouche.

Ici peu ou pas de vynil electro, ou en tout cas, pas après les années 2000, mais une belle sélection d’albums en tout genre allant des années 50 aux années 80, avec une vraie sélection de 60’s et de 70’s et pas seulement des classiques anglais ou américains. Jerôme, le joue la carte de la convivialité et vous renseigne sur son stock, des bacs bien organisé avec quelques pièces pour les amateurs de sons Vintage, des 45t et pour les amateurs de 7 inch et même quelques vieux pick-up et des enceintes Vintage. Beaucoup de rock, de folk, de surf mais aussi un petit rayon de disco cosmique avec des productions d’époque en bon état. On est là pour apprendre, écouter et passer un bon moment. Résultat des courses, on achète deux 45T de Dario Moreno et un vynil de J.O.B orchestra, Jérôme est un passionné et il ne faut pas hésiter à lui demander conseil. Au pire, vous repartirez avec un badge ou une affiche et vous aurez découvert des vynils que vous ne trouverez jamais dans aucune grande enseigne, poussez la porte et ouvrez grand les oreilles, c’est à St Etienne et le lieu est unique en son genre.

MéliMélodie

9, rue Notre-Dame

42000 Saint-Etienne

04 77 33 25 96

Badge-melodie


La Petite Fripe à Oberkampf

vitrinePFripe

Une petite boutique pour cette « petite Fripe » bien sympathique située en face de la salle de concert le Nouveau casino. Exigue, c’est néanmoins une boutique qui présente une intéressante sélection aussi bien vêtements que d’objets Vintage, un régal pour qui cherche (on ne sait jamais) un bon chapeau de soleil en paille ou une paire de lunette en plein hiver. La Petite Fripe, outre les portants de vêtements habituels (gros pulls laines 60’s, robe de cotons, chemises, cuirs et autre Teddy) , ce sont aussi de bons tarifs sur une sélection somme toute assez diversifiée et en bon état. Mention spéciale pour les chaussures (prix doux-état des plus corrects)  des Sacs Adidas à 20 euros et différents accessoires de voyage old-school. Ce qui retient néanmoins notre attention, c’est surtout la sélection d’objets kitsch dans la vitrine, le parfait bric à brac du Chineur, médaillon, réveil, porte-cigarette, on trouve beaucoup de choses inattendues à la Petite Fripe, un lieu insolite où il fait bon traîner passer un peu de temps….

Le Petite Fripe

118 rue Oberkampf

75011 Paris

Tel: 01 49 23 40 92

Opening hours : 12:30-21:00

Devanture PFripe

A small shop for this « Petite Fripe » situated opposite french concert venue « Le Nouveau Casino », still, the selection is interesting presenting both Vintage clothes and a funny selection of objects. A treat for those  who are looking for a good pair of sunglasses or an original straw hat (even in the middle of winter). La Petite Fripe also has a great choice of 60’s pullover,  cotton dresses, nice flowery shirts and a good deal of leather jackets. Special mention for the shoes, good prices, good state and some affordable accessories like these 20 euros Adidas bags  and  a few old school pieces of luggage.

It wouldn’t be fair not to mention the shopwindows including the perfect « bric a brac » (odds and ends) of the Vintage amateur, that is, old jewelry, cigarette holder and other such items. Check this place out, it’s worth a visit

La Petite Fripe

118 rue Oberkampf

75011 Paris

Tel: 01 49 23 40 92

Opening hours : 12:30-21:00


Momo le moins cher et les 40 affaires, aubaine(s) Vintage

ImageMomo le mons cher est une institution du Bd Magenta , c’est un fripier qui propose, en cette visite hivernale une bonne sélection de chapkas, de gants de moutons retourné mais aussi des cabans,  de belles parkas militaires fourrées, des vestes et des pulls autrichiens en bon état et pour les amateurs des sweat Adidas Vintage à des prix défiant toute concurrence. Les plus aventureux pourront tenter les bottes 70s, des robes façon « Dallas » et bien sûr, des accessoires comme les bretelles à 5 euros, les gants de cuir entre 5 et 10 euros, c’est dire qu’il s’agit d’un magasin accessible. Ne cherchez pas la griffe chez Momo, mais l’aubaine de la pièce qui vous différenciera des autres.  

31 Bd Magenta-75010 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30

Métro Jacques Bonsergent 

Image

Momo the Le Moins Cher is an institution on the Bd Magenta between, which offers on our wintry visit a great selection of russian chapkas, fur gloves, but also reefer jackets, austrian jackets and jumpers, and Adidas Vintage tracksuit at a very interesting price. The most adventurous will also find amazing 70’s shoes, « Dallas » style dresses, but also braces and leather gloves around 5 euros!, don’t look for brands at Momo’s but for the genuine item that will distinguish you from the others…this place is really a bargain for amateurs.

31 Bd Magenta-Paris 10 

Opened monday to sat. from 10 am till 7:30 pm

Tube station Jacques Bonsergent 

Image

 


Elodie Froc Lusson, de la Chine aux Collections Vintage….

ELODIE FROC LUSSON, portrait d’une collectionneuse

portraitelodie

Elodie en blouson de vynil noir signé Courrèges

EvaDeck2

Système Elipson & Eva Peel on the decks  lors de la première édition des Collections Vintage en 2012

C’est en fouillant sur le net pour trouver une robe Cardin ou Courrèges que nous sommes tombés sur Elodie Froc-Lusson, une passionnée du vêtement 60’s et 70’s griffé qui organise désormais « les Collections Vintage », un rendez-vous  qui se tient pour l’instant à l’Hôtel du Louvre durant la semaine de la Mode.

Rencontre avec cette chineuse de longue date dont le prochain évènement aura lieu le 26 et 27 Février 2013 prochain dans les salons de l’Hôtel du Louvre à Paris.

Elodie, qu’est-ce qui vous a poussé à collectionner / vendre des vêtements Vintage ?
J’ai toujours aimé les tissus (avec une grand mère couturière, cela peut se comprendre. En plus elle s’appelait Solange) et aimé chiner. Assez vite, j’ai acheté des vêtements parce que je les trouvais beaux, une belle coupe, un tissu qui se tient, un bel imprimé… et cela me faisait rêver. Toujours de l’ancien car je trouve que la qualité du tissu est formidable et que j’admire le travail cousu main. J’ai donc amassé des pièces “vintage” par goût, surtout du Courrèges. Après des années de juriste et des enfants, j’ai décidé d’avoir un métier qui me passionnait : vendre et chiner des vêtements anciens que j’aime, toujours et encore, parce que je pars du principe qu’on ne fait bien que ce que l’on aime !

Pourquoi avoir choisi cette période et ces couturiers précisément ?
J’ai choisi de proposer en priorité des vêtements des années 60-70 car c’est pour moi une période “heureuse” alliant innovation et modernisme. J’aime les mini-jupes, le vinyle, les bottes… J’aime les vêtements d’André Courrrèges qui sont un condensé de tout cela, mais aussi Cardin, Céline…

Qu’est-ce qui pour vous définit un vêtement élégant ?
L’élégance est la base de tout le style pour moi. Un vêtement élégant est un vêtement bien porté mais intrinsèquement, un vêtement élégant donne de l’allure, une ligne pure, un tombé merveilleux… Un profil qui colle à la personne, et pour moi, cela tient autant à la qualité du tissu qu’au tombé de la coupe.

Que voudriez-vous faire avec ses vêtements si vous pouviez réaliser un rêve ?
J’ai plus l’âme d’une collectionneuse que d’une vendeuse et je rêve d’un mecène qui me permettrait d’ouvrir un lieu dédié au vintage à Paris, un lieu alliant exposition permanente de mode, boutiques spécialisées et restauration. Un lieu ou l’on pourrait admirer de belles robes et en discuter autour d’un verre, toute l’année… LE RÊVE !

De bons conseils à donner aux chineuses ?
Continuez à chercher ce que vous aimez, ne tenez pas compte des modes. Faites bien attention à l’état de conservation de l’article car un vêtement trop mité par exemple ou une paire de chaussures trop usée ne vous fera pas long feu. La laine et le cuir vieillissent difficilement ! Continuez à garder vos spots de chine secrets, pour avoir toujours le coeur qui bat à chaque nouvelle trouvaille et portez vos vêtements Vintage, ils n’appartiennent qu’à vous!!

Retrouvez les vêtements chinés par Elodie  et + d’infos : http://www.lescollectionsvintage.com

fhardyElody

L’inoubliable Françoise Hardy, icône musicale et fashion des 60’s

Podcast French Pop by Eva Peel et 70’s vibrations en écoute lors des prochaines Collections Vintage sur Ipod.


Vintage Desire -chic et pas cher

Chapeaux  Vintage Desire

Chapeaux Vintage Desire

Situé au bout de la rue Yvonne le Tac, non loin de la Place des Abbesses, cette fripe du 18é qui a une soeur rue des Rosiers dans le Marais propose une bonne sélection a prix plutôt doux de vêtements et d’accessoires de seconde main trié avec art. En revanche, ce n’est pas dans ce shop que vous trouverez de la griffe, ici pas de sac Dior ou de souliers Jourdan, non, plutôt des toques et des casquettes, des boots et des trotters en bon état à prix doux et une bonne sélection de fourrures, manteaux, chemises et autres gros pulls de type autrichiens ou allemands. Tout en longueur, c’est le type de shop dans lequel il faut passer du temps pour trouver chaussure à son pied mais le jeu en vaut la chandelle car les prix sont vraiment abordables, on y trouvera une veste astrakan et vison pour moins de 80 euros, des boots 60’s a 35 euros et une série de jolis foulards en soie vraiment raisonnables. Belle sélection de chapkas et autres galures en ce mois de décembre.

Vintage Desire, c’est d’abord se faire plaisir à moindre coût, il faut y passer régulièrement pour connaître les arrivages de marchandise, seul bémol, la musique latino tonitruante qui fatigue les oreilles sensibles le jour de notre passage.

DesirVintage1

Vintage Desire

28 rue Yvonne le Tac et 32 rue des Rosiers

750018 Paris

Tel 01 42 57 96 56