Momo le moins cher et les 40 affaires, aubaine(s) Vintage

ImageMomo le mons cher est une institution du Bd Magenta , c’est un fripier qui propose, en cette visite hivernale une bonne sélection de chapkas, de gants de moutons retourné mais aussi des cabans,  de belles parkas militaires fourrées, des vestes et des pulls autrichiens en bon état et pour les amateurs des sweat Adidas Vintage à des prix défiant toute concurrence. Les plus aventureux pourront tenter les bottes 70s, des robes façon « Dallas » et bien sûr, des accessoires comme les bretelles à 5 euros, les gants de cuir entre 5 et 10 euros, c’est dire qu’il s’agit d’un magasin accessible. Ne cherchez pas la griffe chez Momo, mais l’aubaine de la pièce qui vous différenciera des autres.  

31 Bd Magenta-75010 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30

Métro Jacques Bonsergent 

Image

Momo the Le Moins Cher is an institution on the Bd Magenta between, which offers on our wintry visit a great selection of russian chapkas, fur gloves, but also reefer jackets, austrian jackets and jumpers, and Adidas Vintage tracksuit at a very interesting price. The most adventurous will also find amazing 70’s shoes, « Dallas » style dresses, but also braces and leather gloves around 5 euros!, don’t look for brands at Momo’s but for the genuine item that will distinguish you from the others…this place is really a bargain for amateurs.

31 Bd Magenta-Paris 10 

Opened monday to sat. from 10 am till 7:30 pm

Tube station Jacques Bonsergent 

Image

 

Publicités

Elodie Froc Lusson, de la Chine aux Collections Vintage….

ELODIE FROC LUSSON, portrait d’une collectionneuse

portraitelodie

Elodie en blouson de vynil noir signé Courrèges

EvaDeck2

Système Elipson & Eva Peel on the decks  lors de la première édition des Collections Vintage en 2012

C’est en fouillant sur le net pour trouver une robe Cardin ou Courrèges que nous sommes tombés sur Elodie Froc-Lusson, une passionnée du vêtement 60’s et 70’s griffé qui organise désormais « les Collections Vintage », un rendez-vous  qui se tient pour l’instant à l’Hôtel du Louvre durant la semaine de la Mode.

Rencontre avec cette chineuse de longue date dont le prochain évènement aura lieu le 26 et 27 Février 2013 prochain dans les salons de l’Hôtel du Louvre à Paris.

Elodie, qu’est-ce qui vous a poussé à collectionner / vendre des vêtements Vintage ?
J’ai toujours aimé les tissus (avec une grand mère couturière, cela peut se comprendre. En plus elle s’appelait Solange) et aimé chiner. Assez vite, j’ai acheté des vêtements parce que je les trouvais beaux, une belle coupe, un tissu qui se tient, un bel imprimé… et cela me faisait rêver. Toujours de l’ancien car je trouve que la qualité du tissu est formidable et que j’admire le travail cousu main. J’ai donc amassé des pièces “vintage” par goût, surtout du Courrèges. Après des années de juriste et des enfants, j’ai décidé d’avoir un métier qui me passionnait : vendre et chiner des vêtements anciens que j’aime, toujours et encore, parce que je pars du principe qu’on ne fait bien que ce que l’on aime !

Pourquoi avoir choisi cette période et ces couturiers précisément ?
J’ai choisi de proposer en priorité des vêtements des années 60-70 car c’est pour moi une période “heureuse” alliant innovation et modernisme. J’aime les mini-jupes, le vinyle, les bottes… J’aime les vêtements d’André Courrrèges qui sont un condensé de tout cela, mais aussi Cardin, Céline…

Qu’est-ce qui pour vous définit un vêtement élégant ?
L’élégance est la base de tout le style pour moi. Un vêtement élégant est un vêtement bien porté mais intrinsèquement, un vêtement élégant donne de l’allure, une ligne pure, un tombé merveilleux… Un profil qui colle à la personne, et pour moi, cela tient autant à la qualité du tissu qu’au tombé de la coupe.

Que voudriez-vous faire avec ses vêtements si vous pouviez réaliser un rêve ?
J’ai plus l’âme d’une collectionneuse que d’une vendeuse et je rêve d’un mecène qui me permettrait d’ouvrir un lieu dédié au vintage à Paris, un lieu alliant exposition permanente de mode, boutiques spécialisées et restauration. Un lieu ou l’on pourrait admirer de belles robes et en discuter autour d’un verre, toute l’année… LE RÊVE !

De bons conseils à donner aux chineuses ?
Continuez à chercher ce que vous aimez, ne tenez pas compte des modes. Faites bien attention à l’état de conservation de l’article car un vêtement trop mité par exemple ou une paire de chaussures trop usée ne vous fera pas long feu. La laine et le cuir vieillissent difficilement ! Continuez à garder vos spots de chine secrets, pour avoir toujours le coeur qui bat à chaque nouvelle trouvaille et portez vos vêtements Vintage, ils n’appartiennent qu’à vous!!

Retrouvez les vêtements chinés par Elodie  et + d’infos : http://www.lescollectionsvintage.com

fhardyElody

L’inoubliable Françoise Hardy, icône musicale et fashion des 60’s

Podcast French Pop by Eva Peel et 70’s vibrations en écoute lors des prochaines Collections Vintage sur Ipod.