Marseille is rocking part III-Relatif Yann

Portrait : RELATIF YANN

Relatif Yann, personnage multicarte de la scène musicale phocéenne, il vient de lancer avec ses acolytes un label, « La Dame Noire »-assorti au lieu du même nom sur le Cours Julien à Marseille. C’est surtout un activiste de longue date sur la scène musicale, à la fois Dj, organisateur de soirée-de festival et animateur sur Radio Grenouille, une rencontre s’imposait.

Quand as-tu commencé à t’intéresser à la musique et quel a été le premier disque déclencheur ?

Sincèrement et sans faire le dinosaure, à douze ans j ai récupéré par hasard une cassette où il y avait d’un côté « Seventeen seconds » de The Cure et de l’autre « First and Last and Always »…quelque chose m’a pris direct-je devais déjà aller mal à l époque…

Quel a été ton premier engouement en live, un concert, un Dj set ?

Tout simplement le premier vrai live auquel je suis allé : Noir Désir…chaleur, sueur, saturation et percussion.

Quand as-tu décidé de travailler dans le secteur musical plutôt que dans la vente de cuisine en inox ou la comptabilité ?

En fait en 1994 à Aix avec mes colloc, nous avons commencé à organiser des soirées sous le nom de Groove Squad qui mêlaient tout ce que l’on aimait : punk rock, Rap et les début pour nous de la techno…juste après le passage des Spiral Tribe à Aix qui venaient de laisser des traces indélébiles. On a tout de suite vu que ça déplacait beaucoup de monde, donc j’ai vite choisi entre la fac et être payé pour organiser des soirées et boire des verres…

Décris-nous ton parcours en quelques grandes lignes

Après ces « Groove squad », on a très vite crée BIOMIX avec Fred Berthet, Marc Housson, Pierre Vignes , Raph Sage et Mogule. Cétait des soirées qui se déroulaient dans des lieux atypiques (Château, Bâteau, Iles du frioul…)  et uniquement électroniques. En 2000 j ai commencé à faire une émission sur Radio Grenouille avec Fred Berthet, « Sélections Naturelles » qui existe toujours. En 2003 avec Biomix, nous avons crée le Festival Territoires Electroniques à la Fondation Vasarely à en collaboration étroite avec Warp

(la première éditions s ‘appelait « Warp à Vasarely » ), jusqu’à ce que ça devienne Seconde Nature en 2008- que j ai quitté en 2010. En 2005 avec Phred Noir, j’ai également crée le duo Non è Possibilé qui nous a amené jusqu’à la Dame Noir aujourd’hui (avec Hugo Jurado). Enfin, depuis 2005 je travaille pour Radio grenouille en étant en charge des évents festifs de la radio.

Quelle a été la première soirée où tu as jouée, que tu as organisé ?

Dans un lieu qui s appelait « L’Oreille cassée » à Aix en Provence

Ta première organisation de festival ?

Warp à Vasarely en 2003

Ton premier investissement d’un lieu ?

le domaine de Tournon pour une soirée que l on avait appelé « fraicheur de vivre » avec Biomix.

Vous avez décidé de créer un label « La Dame Noire records », qu’est-ce qui a déterminé une pareille envie dans le difficile contexte du disque actuel ?

Avoir un nouveau jouet et produire des artistes que l’on respecte pour pouvoir faire les malins en soirée.

Ton pire souvenir de soirée, de live, de festival…..

Perdre beaucoup d’argent avec Biomix lors d’une soirée 2020 vision organisée à la friche en 2001, avec une salle blindée et extasiée…mais les éternels et fameux « faux organisateurs, faux ingé son et faux musiciens » de 3h du mat qui te donnent des conseils arnaques parce qu’ils sont à fond, en se prenant pour des « lumières » jusqu’à la descente.

Ton meilleur souvenir de soirées, de concert, de festival…

Metro Area live à l’aquaplaning en 2001 et Dinosaur jr en 97 au festival Lowlands près d’Amsterdam.

Qu’est-ce que tu souhaites au secteur de la musique en 2011 ?

Bonne chance

Les cinq disques ou albums qui ne quittent pas ton bac ?

The Streets  « original pirate matérial »  ( Locked on )

Alan Parson Project   « eye inthe sky »   ( Arista records )

Sisters Sledge  « thinking of you »   ( cotillion )

DIY    « Hothead ep »   ( Warp 33 )

Playgroup « number one » blackstrobe instrumental  ( Nuphonic )

10/Qu’aurais-tu fait d’autre si tu n’avais pas travaillé dans ce secteur ?

J’aurai sans doute sauvé Willy….

Publicités


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s